Actualité

L’Europe dévoile son plan IA

La Commission européenne a présenté un plan coordonné avec les États membres pour favoriser le développement et l’utilisation de l’IA en Europe, notamment en santé.

Dans le cadre de sa stratégie portant sur le déploiement de l’intelligence artificielle (IA) dévoilée en avril 2018, la Commission européenne (CE) a présenté le 7 décembre 2018 un plan coordonné avec les États membres pour favoriser le développement et l’utilisation de l’IA en Europe, notamment dans le secteur de la santé.

Le plan suggère de mettre en place des actions communes « pour une coopération plus étroite et plus efficace entre les États membres, la Norvège, la Suisse et la Commission » à travers les 4 axes suivants :

  • accroître les investissements à travers des partenariats, par la mise en place de centres de premier plan pour l’IA : au moins 20 milliards d’euros d’investissements publics et privés dans la recherche et l’innovation dans le domaine de l’intelligence artificielle sont prévus à partir de maintenant et jusqu’à fin 2020 et plus de 20 milliards d’euros par an au cours de la décennie suivante ;
  • mettre à disposition davantage de données en créant des espaces de data européens pour faciliter le partage transfrontalier de données : la CE soutiendra la création d’une base de données de santé commune afin d’améliorer les diagnostics de cancer et les traitements ;
  • encourager les talents et l’apprentissage tout au long de la carrière : déploiement de bourses d’études spécialisées pour soutenir les diplômes d’études supérieures en IA ;
  • inspirer la confiance : un groupe d’experts européens (universités, entreprises et société civile) présentera en mars 2019 à la Commission des lignes directrices en matière d’éthique pour le développement et l’utilisation de l’intelligence artificielle, en Europe mais aussi ailleurs dans le monde.

« Une coordination renforcée est essentielle pour que l’Europe devienne la première région du monde en matière de développement et de déploiement d’IA de pointe, éthique et sécurisée », commente la CE dans un communiqué.

Rédigé par Health & Tech Intelligence – Care Insight