Innovation

REHAB-LAB

L'impression 3D au service de la réadaptation.

Le projet, en synthèse

Le REHAB-LAB permet aux patients/résidents de devenir acteurs du développement de leurs propres aides techniques via l’impression 3D. Véritable lieu d’échanges, de partage et de formation en dehors des soins, le REHAB-LAB se base sur une collaboration patients/ergothérapeutes/référent “techno”.

Qui sont les acteurs du projet ?

Le centre mutualiste de rééducation et réadaptation fonctionnelles de Kerpape, situé à Ploemeur (Morbihan), a créé en 2016 le Rehab-Lab au sein de son laboratoire d’électronique.

Dans ce service, unique en France du fait de son intégration au sein d’un centre de rééducation, des ingénieurs sont dédiés à l’innovation et à la mise au point d’assistances technologiques pour les patients. Le Rehab-Lab permet aux patients de participer activement à la fabrication de leurs aides techniques, grâce à la technologie de l’impression 3D.

Concrètement, que cherche-t-on à résoudre ?

Comment impliquer d’avantage les résidents/patients dans le processus de réadaptation ?

L’impression 3D apporte de nombreux avantages par rapport aux techniques de fabrication classiques utilisées à ce jour en ergothérapie : adaptation, reproduction, esthétique, poids, partage, temps, coût, accessibilité, appropriation, médiation/occupation…

L’accessibilité est l’intérêt principal de l’impression 3D pour les patients/résidents “makers” (patient concepteur de leur propre aide technique via l’impression 3D), qui peuvent être davantage impliqués dans le processus de réadaptation. La conception d’un objet étant numérique, la possibilité de créer sa propre aide technique tient non plus à de la manipulation physique de matériaux mais à l’accessibilité de l’outil informatique.

En quoi le projet est-il innovant ?

Depuis sa création, le REHAB-LAB de Kerpape a permis la réalisation de plus de 250 aides techniques par plus de 100 patients différents, tous issus des différents services du Centre. Certaines des aides techniques ont été partagées sur une plateforme dédiée au partage d’objets numériques (sur Thingiverse : plateforme de partage d’objets grand public : https://www.thingiverse.com/RehabLab-Kerpape/).

L’objectif général du projet est à présent de développer une communauté REHAB-LAB en permettant la création et le développement d’autres structures en France. Cela couvre plusieurs dimensions d’ordre général :

  1. Participation sociale dans le cadre de la santé : en favorisant la participation sociale des “patients/résidents/usagers” et en améliorant la motivation des équipes par l’innovation
  2. Pratique professionnelle en ergothérapie : par l’usage d’un nouvel outil de fabrication numérique, en assurant une mission d’animation de réseau, d’appui et d’harmonisation des pratiques et en valorisant les compétences des structures de soins/médico-sociales
  3. Modèle organisationnel autour des aides techniques : en favorisant l’accès, en optimisant la création (temps/coût), en améliorant l’appropriation, mais aussi en garantissant une égalité d’accès aux services d’impression 3D sur tout le territoire français

La structuration en réseau des REHAB-LAB est aujourd’hui essentielle pour partager plus largement les aides techniques, les retours d’expériences, des connaissances, des valeurs, une organisation commune, etc. Fin 2018, la communauté est composée d’une dizaine de structures réparties géographiquement dans différents départements en France.

Commentaire

Pour répondre à l’objectif global de développement de la communauté REHAB-LAB, plusieurs actions sont nécessaires, nécessitant des moyens supplémentaires :

  1. le développement d’une plateforme numérique dédiée (site web) à destination de la communauté et de ses partenaires dans le but de partager des aides techniques, des retours d’expérience…
  2. le recrutement d’un “Fab Manager” dédié à l’animation et la coordination de la communauté grandissante pour favoriser les liens entre les REHAB-LAB existants et accompagner de nouveaux membres (assistance technique, information/ formation…).
  3. le financement d’études pour améliorer l’état des connaissances autour de l’impression 3D et des matériaux, mais aussi pour améliorer les pratiques professionnelles en ergothérapie.

Des formations sont actuellement proposées (2 jours et 5 jours) pour accompagner les ergothérapeutes à monter leur propre structure REHAB-LAB.

contact : rehab-lab@kerpape.mutualite56.fr