Innovation

LENA

A quoi ressemble l’Ehpad du Futur ?

Le projet, en synthèse

Créer et aménager des logements de transition pour préparer la sortie d’hospitalisation des patients de plus de 75 ans : tel est le projet de LENA Saumur, expérimenté en Anjou Mayenne depuis près de deux ans. Les logements sont conçus pour améliorer le parcours de soins des personnes âgées et anticiper les conséquences d’une perte d’autonomie.

Qui sont les acteurs du projet ?

  • LENA SAUMUR
  • Centich : Centre de recherche sur les nouvelles technologies et la domotique
  • Résidence Foyer Clair Soleil
  • La Mutualité Anjou-Mayenne

Mis à disposition par la « Résidence Clair Soleil », le logement de transition a été aménagé et adapté par le Centich, en charge d’intégrer les aides techniques et technologiques pour l’autonomie. L’appartement Lena Saumur est équipé d’un système de contrôle de l’environnement, qui permet d’automatiser et de piloter localement ou à distance toutes les fonctions du logement : éclairage, volets roulants, climatisation, visualisation des consommations, alarmes ou encore diffusion sonore.

Le logement est également plus sûr pour les personnes âgées en perte d’autonomie : les capteurs de débit d’eau, les détecteurs de fumée, les éléments de cuisine motorisés sont centralisés et gérés par les logiciels. De même, le contrôle de toutes les fonctions de communication permet d’assurer une sécurité optimale pour le résident, avec la centralisation de tous les signaux d’alerte (capteurs pour les chutes) ou encore les échanges avec les équipes médicales.

Enfin, tous les déplacements du résident sont facilités : depuis la place de stationnement jusqu’à l’intérieur de l’immeuble, la personne est guidée en toute sécurité via un cheminement lumineux, ou grâce aux équipements automatisés (portes, portillons, boîtes aux lettres, interphone vidéo) et balises sonores.

En quoi le projet est-il innovant ?

C’est un logement innovant, car les nouvelles technologies numériques et domotiques peuvent y être testées par les usagers, directement en concertation avec les professionnels.

LENA permet d’évaluer les dispositifs facilitant un retour des personnes âgées au sein de leur domicile ou encore les outils qui favorisent l’autonomie.

Et dans l’avenir ?

Le projet LENA est amené à se généraliser. Dans l’avenir, on pourra distinguer :

  • Les résidents en sortie d’hospitalisation : grâce au travail qui sera mené en concertation entre les équipes médicales et sociales (médecins, services sociaux, SSIAD, MDA…), et dès l’admission du patient en milieu hospitalier, une évaluation pourra être menée afin de prévoir les aménagements techniques à mettre en place dans le futur logement.
  • Toute personne âgée de plus de 60 ans, et pour laquelle un aménagement du domicile ou de l’environnement est nécessaire.

Dans les deux cas, le résident sera sensibilisé à la maîtrise de tous les équipements, pour favoriser son autonomie. En outre, l’appartement permettra de sensibiliser les aidants et les professionnels aux technologies et à leur articulation avec les aides humaines.

Le projet, en chiffres !

  • L’expérimentation a été menée pendant 2 ans
  • 7 patients ont bénéficié du dispositif LENA